Elargir Réduire Remettre à zéro Imprimer

Budget 2014

interview de Stéphane DUPONT-FERRIER - 1er adjoint délégué aux finances et à l’Administration générale

Quelles sont les principales caractéristiques de l’évolution de nos dépenses et recettes de fonctionnement ?

Nos dépenses de fonctionnement totalisent 3 281 000 € (en hausse de 5,3 % depuis 2013) et nous permettent de faire vivre au quotidien la commune. Le nettoyage et l’entretien des espaces publics (voiries, espaces verts et fleurissement…) sont toujours une priorité qui nous permet de vivre dans un cadre de vie exceptionnel. Ainsi, nous confortons sur 2014 notre partenariat avec l’ESAT Saint-Agnès (65 000 €) qui nous permet de confier à des travailleurs handicapés le nettoyage de la commune.

Nous proposons également des services de qualité à chacun d’entre nous. Cette année, une attention particulière est apportée à notre nouvelle école de musique qui connaît une hausse de fréquentation.

Cette année 2014 voit notre facture énergétique s’alourdir de près de 10 % malgré les efforts engagés pour maîtriser nos consommations. Par contre, nos dépenses de communication seront en baisse de 30 %.

Nos recettes de fonctionnement s’élèvent à 4 680 000 €, en augmentation de 3,7 %.

Compte tenu du contexte économique difficile, est-il possible de poursuivre une politique d’investissements ambitieuse ?

Les budgets locaux sont effectivement toujours plus contraints. Les dotations de l’État sont en diminution, les compensations fiscales suivent la même tendance.
Le conseil municipal a souhaité néanmoins renforcer les investissements courants : entretien de notre patrimoine et amélioration du cadre de vie. En 2014, nous consacrons plus de 110 000 € pour la requalification et le gros entretien de nos bâtiments. Et pour maintenir, voire accentuer, les investissements courants, la formule retenue est de poursuivre le travail engagé pour maîtriser et diminuer les dépenses de fonctionnement par une gestion rigoureuse, pour ainsi conforter notre autofinancement.

L’année 2014 est donc essentiellement axée sur des investissements courants ?

Absolument pas. En conservant une capacité d’autofinancement importante par une gestion rigoureuse, nous poursuivons la réalisation de projets ambitieux pour redessiner le Fontanil de demain, en l’occurrence la requalification du centre-bourg et l’aménagement du parc.

Cette opération importante d’investissement concourt à la requalification du centre-bourg. Un équipement public à vocation associative, pour offrir aux associations fontaniloises un espace adapté à leurs manifestations en termes de capacité et d’usages, sera construit et des espaces publics seront aménagés.

Le conseil municipal a adopté, lors du conseil municipal de décembre 2013, une autorisation de programme visant à répartir la dépense de l’intégralité du projet sur plusieurs exercices budgétaires.

Le coût de l’opération présentée dans cette autorisation de programme, soit 4,2 millions €, comprend la totalité des dépenses s’y rapportant, soit :
- l’acquisition du foncier ;
- l’ensemble des études et travaux pour l’aménagement global du secteur, à savoir le bâtiment destiné pour une partie aux associations et pour l’autre partie spécifiquement au club des Amis du Cornillon ; - le mobilier du bâtiment ;
- les voiries et places de stationnement en prévision de la piétonnisation de la place de la Fontaine ;
- l’agrandissement conséquent du parc actuel avec notamment l’installation de jeux pour enfants.

Cet investissement sera équitablement financé entre l’auto-financement, des subventions de partenaires institutionnels et l’emprunt.

Qu’en est-il de la fiscalité communale ?

Conformément à ce que nous avions annoncé, cette année encore et pour la cinquième année consécutive, nous n’augmenterons pas les taux des impôts locaux directs des Fontanilois (taxe habitation et taxes foncières).
Nous maintenons ainsi une des fiscalités les plus basses de l’ensemble des communes de l’agglomération grenobloise.